16’046 SIGNATURES POUR UNE AIDE SOCIALE EFFICACE !

Le 13 août, le comité « Aide sociale efficace » a déposé son projet populaire auprès de la Chancellerie avec plus de 16’000 signatures, alors que 10’000 auraient suffi. Pour le comité, ce chiffre est un signal clair de l’insatisfaction de la population. Avec ce projet, les associations et partis entendent opposer une alternative efficace aux coupes prévues par la révision de la loi sur l’aide sociale.

Lors de sa session de mars, le Grand Conseil a approuvé le projet de révision de la loi sur l’aide sociale qui prévoit des coupes dans les prestations de base de 8 %, pouvant aller jusqu’à 30 % pour certaines personnes. La majorité bourgeoise au Parlement espère d’une part réduire les dépenses du canton et d’autre part encourager les bénéficiaires de l’aide sociale à réintégrer le monde du travail en augmentant la pression qui pèse sur eux. Le comité « Aide sociale efficace » doute que ce soit en leur coupant les vivres qu’ils retrouveront plus vite un emploi.

Il a lancé un projet populaire pour proposer une alternative à la révision de cette loi.

 

Le 13 août, le comité a donc déposé son projet populaire avec 16’046 signatures valables. Ce chiffre dépasse de 50 % le nombre de signatures nécessaires. Cela montre combien la population désire une alternative à cette loi. Le projet prévoit que les bénéficiaires de l’aide sociale reçoivent une formation qui leur permette de s’intégrer sur le marché du travail. L’économie sera aussi davantage impliquée afin d’offrir suffisamment de places de travail. De plus, les chômeurs de plus de 55 ans ne recevront plus l’aide sociale mais des prestations complémentaires comme les bénéficiaires de rente AVS ou AI dans le besoin. Enfin, les taux de la Conférence suisse des institutions d’action sociale (CSIAS) reconnus dans toute la Suisse continueront à s’appliquer.

 

Ces mesures permettront de réduire à long terme le nombre de gens dépendants de l’aide sociale, pour le bénéfice non seulement des personnes concernées, mais aussi des finances du canton. Par la même occasion, les personnes qui dépendent encore de l’aide sociale obtiendraient un soutien suffisant pour vivre dignement.

L’économie

Participation accrue de l’économie

 

La formation

Perfectionnement adapté des demandeurs d’emploi

Respect

Respect dans le traitement des chômeurs de plus de 55 ans

CSIAS

Prestations d’appoint conformes aux taux CSIAS